News

  • Vu la Constitution du 11 décembre 1990 et la loi n°2018-23 portant Charte des partis politiques en République du Bénin ;
  • Vu les statuts du Parti du Renouveau Démocratique (PRD) adoptés au cours de son 4ème Congrès ordinaire réuni à Porto-Novo le 02 décembre 2017 ;
  • Considérant que le PRD est membre du Bloc de la Majorité Parlementaire (BMP) qui soutient le Président de la République Patrice TALON et le Programme d’Action du Gouvernent (PAG) ;
  • Considérant que le PRD a opté pour le regroupement des partis politiques et s’est inscrit dans la logique de sa participation à la création d’un grand parti d’envergure nationale pour renforcer l’impact des actions du Gouvernement au sein des populations ;
  • Considérant le compte-rendu des représentants du Parti aux discussions instituées avec les partis politiques potentiels partenaires dans un nouveau en voie de création ;
  • Considérant tout particulièrement, les comptes rendus relatifs au logo du PRD qui sera maintenu dans le logo du nouveau parti, et relatifs au nom du nouveau parti qui s’appellera PARTI REPUBLICAIN, et en cas de difficultés juridiques, BLOC REPUBLICAIN ou LES REPUBLICAINS;
  • Considérant les comptes rendus des réunions des 23 septembre 2018 et 9 octobre 2018 de la Direction Exécutive Nationale (DEN), élargies aux députés, maires et membres du haut conseil des sages, résumant ces acquis ;
  • Considérant les décisions du bureau politique en sa réunion du 24 octobre 2018 ;
  • Vu les articles 5, 6 et 7, 85 et 86 des Statuts du parti ;

Les militants du Parti du Renouveau Démocratique (PRD) réunis en Congrès Extraordinaire, le 27 octobre 2018, à Avrankou :

  • Approuvent avec enthousiasme le projet de fusion du PRD avec les partis se réclamant du groupe des Républicains ;
  • Rappellent les dispositions statutaires du parti, notamment les articles 85 et 86, et invitent le Président du parti et sa Direction Exécutive Nationale (DEN) à veiller à leur respect ;
  • Rappellent en effet, qu’aux termes des articles 85 des statuts, les décisions de fusion doivent faire l’objet d’un protocole d’accord écrit, et ne sont effectives qu’après leur validation par le conseil national;
  • Rappellent qu’au terme de l’article 86 des statuts, la décision de fusion "ne peut pas entrainer la dissolution du PRD, qui conserve ses attributs, son patrimoine et son autonomie organisationnelle et fonctionnelle, excepté ceux concédé, et peut constituer un courant à l’intérieur de la nouvelle formation" ;
  • Insistent tout particulièrement sur la nécessité de prendre des mesures conservatoires pour préserver le logo, le slogan, l’hymne et le siège national du parti, et invitent le Président et la Direction Exécutive Nationale (DEN) à prendre ces mesures;
  • En attendant que les dispositions des articles 85 et 86 soient respectées, notamment par la production du protocole d’accord, la convention nationale et le congrès exhortent les structures existantes du parti, ses cadres et ses militants à mettre leur force de mobilisation et leur expérience du terrain au service du nouveau parti qui sera créé, afin qu’il devienne d’emblée un des plus grands partis politiques du Bénin.
  • Décident que la convention nationale de validation de la fusion devra se tenir au plus dans dix (10) mois après la création du nouveau parti.

Le Congrès extraordinaire du Parti du Renouveau Démocratique (PRD) tenu ce samedi 27 Octobre 2018 dans la commune d’Avrankou a été l’occasion solennelle pour ce parti et ses dirigeants de se prononcer sur la création prochaine du Parti Républicain, fruit de la fusion de toutes les entités politiques membres de l’actuel Bloc Dynamique Unitaire.>

Si de manière unanime, le oui pour la fusion du PRD avec le parti à naître s’est fait ressenti,  c’est de la même manière que des réserves voire des conditionnalités ont été clairement annoncées pour l’effectivité de cette fusion. Les mots du Président Adrien Houngbédji à l’ouverture des travaux  à Avrankou et la résolution lue à la fin desdits travaux sont, on ne peut plus clairs.

 …Je vous le dis avec fierté, le logo du PRD apparaîtra nettement dans l’identité graphique du parti à naître…. Je veux vous en assurer : personne ne demandera au PRD de renoncer à sa conscience politique ni à son identité…Ainsi, nous entrons librement dans une fusion qui nous rendra plus forts tous ensemble, avec nos partenaires. C’est un choix indispensable et responsable que la conjoncture politique nous amène à faire. Nous ne renonçons pas pour autant à notre autonomie, nous sommes au contraire en train de l’ancrer dans des fondations plus solides mutuellement renforcées avec nos partenaires. Nous ne renonçons pas à notre visibilité, nous l’inscrivons au contraire dans une visibilité plus large et plus forte que nous construisons activement dans une nouvelle fusion. Tout ceci s’inscrit dans le respect de l’article 86 de nos Statuts qui précise que « les décisions d’alliance, de regroupement et de fusion ne peuvent pas entraîner la dissolution du PRD, lequel conserve ses attributs, son patrimoine et son autonomie organisationnelle et fonctionnelle, excepté ceux concédés » et que le PRD « peut constituer un courant à l’intérieur de la nouvelle fusion. » Le PRD a été constamment à l’avant-garde de la préservation de la démocratie béninoise. Au fil des élections, notre logo s’est inscrit dans l’esprit des béninois, comme synonyme de paix et de tolérance. Il le restera toujours, avec le parti à créer. C’est un patrimoine auquel nous tenons comme à la prunelle de nos yeux….

Cet extrait du discours d’ouverture du Président du PRD se trouve résumé dans la résolution issue du Congrès extraordinaire :

 …Les militants du Parti du Renouveau Démocratique (PRD) réunis en Congrès Extraordinaire, le 27 octobre 2018, à Avrankou …insistent tout particulièrement sur la nécessité de prendre des mesures conservatoires pour préserver le logo, le slogan, l’hymne et le siège national du parti, et invitent le Président et la Direction Exécutive Nationale (DEN) à prendre ces mesures.

F. Z. OKOYA

Le Parti du Renouveau Démocratique (PRD) a bouclé samedi à Avrankou son congrès extraordinaire. L'essentiel à retenir pour les militants à la base est que le PRD fait partir désormais d'un grand ensemble politique centré sur des valeurs républicaines. 

Une orientation sur le principe du "Ensemble on n'est plus fort" que partage entièrement Christian Bankolé Ebi Enabo, Vice Président du PRD et CA central de la commune Sèmè-Kpodji. 

Le président Maître Adrien Houngbédji est un prophète

a t-il confié à la fin des travaux du congrès justifiant que Tout ce qu'il a dit avant se réalise aujourd'hui. C'est un homme qui pense pour le futur. Le PRD va toujours prospérer.

Content des militants désormais prêts à accompagner leurs leaders sous la bannière du bloc républicain où le parti garde toujours sa structuration Christian Bankolé conclut que

Le PRD est un parti à part pour ne pas dire le PRD est une famille. Une famille qui rassemble toujours ses membres et reste toujours plus déterminé. Ce que vous avez vu à Avrankou montre que le PRD tient toujours bon

 

 

Charlemagne Honfo à Podji et à Djèffa ce mercredi  (Léoplod Médégnonwa de retour au Prd)

Le président de la section communale Prd de Sèmé-Podji a entrepris une tournée de sensibilisation depuis le samedi dernier. Ceci, dans le cadre des nouvelles réformes politiques en cours et les préparatifs pour les prochaines élections. Et cet après-midi, c'est au tour de Podji et de Djèffa de recevoir la délégation. 

Devant une foule en effervescence, l'ancien Chef d'Arrondissement de Podji, Léopold Médégnonwa, après avoir proclamé son retour définitif au Prd, a invité tous ses adeptes à suivre son mot d'ordre, qui désormais, est de faire du parti arc-en-ciel, l'option de Sèmé-Podji. A sa suite, son successeur, Christian Bankolé, a lui aussi, exhorté tous les siens à écouter attentivement le message du président et à suivre ses consignes. 

Quant au tour du député Noël Akissoé, il est important aujourd'hui, d'adhérer à la vision des réformes politiques initiées par le président Patrice Talon tout en allant consulter les listes électorales afin de procéder aux différentes corrections. 

Prenant la parole, le président du Prd de Sèmé-Podji, a exprimé sa joie de voir enfin, un président de la république dans la même logique des réformes partisanes prônées par le parti Tchoko-tchoko depuis des lustres. '' Nous n'aurons alors aucune raison à aller contre le programme d'action du gouvernement. Il faut retenir que toutes les filles et fils de Sèmé-Podji, promus à des postes de responsabilité, l'ont été par leur appartenance au Prd. Il suffit de se rappeler de Jonas Gbènamèto, des André Koukoui, Gbèdiga, Gbèdan sans oublier tous les chefs d'arrondissement et moi-même'' a laissé entendre Charlemagne Honfo avant de poursuivre en ces termes, ''Aujourd'hui, le Prd a le bonheur de s'allier à d'autres partis du Centre et du Nord pour devenir un parti national capable de conquérir le pouvoir suprême''.  

Toute la population de Podji et de Djèffa ont marqué leur adhésion complète et ont promis de s'engager pour la correction des erreurs du passé. 

LES DISPOSITIONS STATUTAIRES DU PRD QUI FAVORISENT LA FUSION AVEC D’AUTRES FORMATIONS POLITIQUES

Au terme de la réunion du Bureau politique du PRD de ce mercredi 24 octobre 2018, consacrée essentiellement au projet de fusion du PRD avec d’autres formations politiques en vue de la création d’un grand parti national, le Bureau a donné son avis favorable pour l’aboutissement de ce projet. Toutefois, au nombre des recommandations faites à la Direction Exécutive Nationale (DEN) du PRD, cette fusion se fera conformément aux dispositions des articles 85 des statuts et 10 du règlement intérieur du parti.

En effet, cette fusion était déjà prévue par les textes régissant le Parti. Ainsi, l’article 85 des statuts du PRD dispose Le PRD peut former des alliances, participé à des regroupements ou à des fusions avec d’autres partis politiques. Ces alliances, regroupements et fusions doivent faire l’objet d’un protocole d’accord écrit qui délimite les attributions concédées. Les décisions d’alliances, regroupement et fusion ne sont effectives qu’après validation par le Conseil National. Elles doivent préalablement au Conseil National, être largement diffusées à l’interne comme à l’externe, par tous les moyens de communication . Quant aux dispositions de l’article 10 alinéa 3 du règlement intérieur du PRD, la décision de fusion du Parti avec d’autres formations politiques ou de sa dissolution est également prévue. Contrairement aux rumeurs qui font croire que cette idée de fusion date d’aujourd’hui ou d’un clan politique, c’est du leurre. Le PRD étant un parti de cadres émérites, il a déjà prévu tout ce mécanisme et a fait au préalable le toilettage de ses textes. Aussi, pour confirmer cette vision prophétique du Président du PRD, Me Adrien HOUNGBEDJI, il est aisé de revenir en arrière en parcourant son discours d’investiture à l’Assemblée Nationale où il parlait déjà de la réforme du système partisan au Bénin. En attendant l’effectivité de la tenue du Conseil National et le Congrès Extraordinaire du Parti le samedi 27 Octobre 2018 prochain, on est en droit de dire que le projet de fusion du PRD avec les formations politiques alliées rime bien avec les dispositions statutaires et le règlement intérieur du PRD.