Actu

PORTRAIT DE FEMME LEADER PRD / EL HADJA AMOUDATOU AHLONSOU : UNE PERLE RARE DES EAUX DE SÔ-AVA AU PRD

On l'appelle communément Aladja dans sa Sô-Ava natale, Commune lacustre du département de l’Atlantique. Cinq fois députée à l'Assemblée nationale du Bénin à partir de 1995, elle fait partie des femmes leaders du Parti du renouveau démocratique (PRD). Née en 1951, mais physiquement toujours jeune, El Hadja Amoudatou Ahlonsou Gbadamassi, puisque c’est d'elle qu’il s'agit, fait partie de ces femmes béninoises dont on parle peu, mais qui pourtant contribuent efficacement au développement de leur pays. Ce que les proches compagnons politiques et des membres de la famille de El Hadja Amoudatou Ahlonsou Gbadamassi disent d'elle force respect et admiration. El Hadja Amoudatou Ahlonsou Gbadamassi est tout simplement un modèle pour la gent féminine béninoise et africaine.


Avant même d'entrer en politique sur insistance de son feu mari, le très influent et regretté El Hadj Moucharafou Gbadamassi, tout Premier Vice-président du PRD et des jeunes de la Commune de Sô-Ava, El Hadja Amoudatou Ahlonsou Gbadamassi était déjà très généreuse. Des œuvres caritatives dans les secteurs de l’éducation, de la santé, de la promotion des cadres, de la microfinance aux femmes et des coopératives agricoles, elle en a beaucoup fait. On raconte d'elle qu'elle a décidé dès son entrée au Parlement en 1995 de consacrer une importante partie de ses indemnités de parlementaire à la Commune de Sô-Ava en particulier et à la 6ème circonscription électorale en général. Elle est même allée au-delà en finançant sur fonds propres, la construction des modules de salles de classe dans plusieurs villages de Sô-Ava. On dit également qu'elle a financé sur fonds propres, la construction des premiers bâtiments du Collège d'enseignement général (CEG) de Sô-Ava avant même qu’elle ne soit députée. L’équipement des centres de santé, la prise en charge des frais de scolarité et l'appui aux étudiants ressortissants de la sixième circonscription électorale, la dotation de plusieurs écoles de Sô-Ava et environs en tables et bancs sont aussi à mettre à l'actif de El Hadja Amoudatou Ahlonsou Gbadamassi. La liste de ses œuvres n’est pas exhaustive puisqu'elle continue d’œuvrer pour le bien-être social. Bien qu'étant membre d'un parti politique de l'opposition à l’époque de ses premières armes en politique, El Hadja Amoudatou Ahlonsou Gbadamassi, grâce à ses relations, s'arrangeait pour la promotion des cadres de Sô-Ava et environs dans l'administration publique béninoise.


Au plan politique, c'est grâce à El Hadja Amoudatou Ahlonsou Gbadamassi que Sô-Ava demeure un fief inviolable du Parti du renouveau démocratique (PRD). N’eût été les velléités et intrigues politiques orchestrées par un certain régime défunt, la sixième circonscription électorale que El Hadja Amoudatou Ahlonsou Gbadamassi a réussi à mettre dans l'escarcelle du PRD pendant plusieurs années demeurerait toujours son fief. Mais elle n'en démord pas. La preuve est qu'à la faveur de l’élection présidentielle du 11 avril dernier, El Hadja Amoudatou Ahlonsou Gbadamassi, aux côtés des politiques qui l'accompagnent, a mené un travail de mobilisation exemplaire des électeurs ; ce qui place Sô-Ava à la douzième place des Communes à fort taux de participation au scrutin sur les soixante dix sept Communes du Bénin.


Au plan familial, El Hadja Amoudatou Ahlonsou Gbadamassi est celle qui épaulait El Hadj Moucharafou Gbadamassi de son vivant. D'ailleurs, ce qu'a dit l'un de ses fils, en l'occurrence El Hadj Saliou Gbadamassi, Vice-président du PRD, d'elle est très émouvant. « Derrière un homme, se cache une femme de feu, dit-on. C'est pratiquement elle le premier soutien de El Hadj Moucharafou Gbadamassi. Elle était à ses côtés de jour comme de nuit. Elle est une femme sincère qui attend de son vis-à-vis de la sincérité. El Hadja Amoudatou Ahlonsou Gbadamassi, est une femme simple. Elle déteste le mensonge et la trahison sous toutes leurs formes. Je ne suis pas là pour lui jeter des fleurs. Elle les mérite et je suis très bien placé pour en parler étant membre de la famille. Tous ceux qui l'ont côtoyée diront sûrement la même chose que moi. Elle fait aussi facilement confiance aux gens. Tout mon souhait est que Dieu veille sur elle. Nous avons encore besoin de ses conseils aussi bien dans la famille qu'au sein du PRD. Il n'y a pas cette personne dans notre famille qui ne l'apprécie pas bien... », a dit El Hadj Saliou Gbadamassi.

Cell-Com/PRD