Editos

Edito N°6

Edito du Secrétaire Général

L'UV 2013 n'était pas que rouge!

Porto-Novo,  le 10 Septembre 2013

Djeffa 2013 s'est désormais inscrit dans les annales du PRD. Et certainement dans les mémoires des Béninois. L'Université de vacance aura marqué un tournant décisif dans le débat sur le projet de révision de la constitution.

Par la voie du président, l'opinion publique nationale et internationale connait depuis le 07 septembre 2013 la position officielle du PRD en ce qui concerne ce projet de modification de la loi fondamentale. Un carton rouge tout simplement! Depuis l'aire de jeu de Djeffa dans la commune de Sèmè-Kpodji; tout un symbole. 

Mais le PRD, en tant que force politique de l'opposition légale n'était pas préoccupé que par la révision constitutionnelle. Il a été également question dans le discours du président de la vingtaine de personnes tuées par des forces de l'ordre dans le cadre de la répression du trafic des produits pétroliers. Une répression brutale, aveugle, injuste, sélective qui tranche avec la tradition de paix, de concorde et de solidarité qui a toujours fondé le vécu les Béninois. Un clin d'oeil pour l'état des libertés fondamentales et de la gouvernance publique ont meublé cette adresse du président aux militants et aux invités parmi lesquels on comptait 5 ministres, le conseiller spécial du chef de l'Etat et le Secrétaire général de la présidence de la République. 

Le plat de résistance devrait suivre juste après cette allocution d'orientation. En effet, les participants avaient pris le relais autour du terme très évocateur : État de la démocratie. En dehors de l'ambiance surchauffée du carton rouge à la révision de la constitution, les communicateurs Christophe Kougniazondé, Mathias Hounkpè, Grégoire Balaro et Jean-Claude Hounmènou ont pris le relais pour entretenir les participants sur la substance même de l'UV. Ces 4 intellectuels béninois se sont attelés à disséquer les différents aspects de la démocratie béninoise depuis l'avènement du renouveau démocratique jusqu'à nos jours. Un échange de haute teneur qui a permis d'instruire les participants sur l'état de la gouvernance au Bénin, sans complaisance aucune. En présence de plusieurs membres du gouvernement et de la présidence de la République qui n'ont pas hésité à jouer les contradicteurs dans une ambiance empreinte de considérations réciproques et de rigueur intellectuelle. A l'UV 2014.

 

Wabi  KARIM FAGBEMI
Sécrétaire Général du Parti du Renouveau Démocratique

 

 

 

 

Recherche